Le Francophone.

19 septembre 2018

Dossier Jean-Pierre Bemba, la CPI entérine la décision de la chambre d’instance

Le Francophoneplus 19/09/2018

Par Jean Bonsenge

ICC JPB 18

Le 22 mars 2017, la Chambre de première instance de la CPI avait condamné Jean-Pierre Bemba, de 12 mois d’incarcération et une amende de 300.000 euros pour subornation de témoins. Cette décision est maintenue par la même Chambre. Elle a été rendue lundi 17 septembre, en dépit de l’annulation par la Chambre d’appel des peines précédemment requises. Acquitté en appel par la même Court pour crimes de guerres et crimes contre l’humanité au mois de juin dernier, pour les atrocités commises par ses troupes à Bangui, et ayant consommé plus de 10 ans d’emprisonnement à la Haye, cette peine a été purgée, et donc le Chairman est un homme libre in fine.  La CPI a condamné Mr Bemba dans l’affaire II sur base du principe de la dissuasion, pour décourager les pratiques similaires et leurs conséquences, notamment entrave à l’administration de la justice et par ricochet protéger les témoins dans les affaires de même nature, et en position de faiblesse, de se laisser suborner par les prédateurs. Bemba a aussi la possibilité d’interjeter appel à la décision prononcée en vertu des dispositions de l’article 81 du Statut de Rome, pour se blanchir de tout soupçons. Sa condamnation dans cette affaire lui a valu sa candidature pour la présidentielle prévue le 23 décembre prochain en RDC, elle a été jugée irrecevable par la CENI (Commission électorale nationale indépendante).

Posté par lefrancophone à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2018

Irlande-présidentielle : Sinn Féin entame la campagne

Le Francophoneplus 18 septembre 2018

Par Jean Bonsenge

SF PCLa Députée européenne, Liadh Ní Riada, a été choisie, le 16 septembre, par Sinn Féin, sa formation politique, comme candidate au scrutin présidentiel du 26 octobre prochain. L’équipe de campagne de la candidate, dont fait partie le Conseiller Edmond Lukusa, est descendue sur le terrain pour tâter le pouls de la base : « … je dois dire que nous avons eu une réponse positive pour notre candidate » rapporte un membre du groupe. Madame Ní Riada est dans la course présidentielle avec l’actuel Chef de l’État Michael D Higgins qui se représente pour un second mandat ; le sénateur indépendant Joan Freeman et l’homme d’affaires Seán Gallagher. Une fois élue, Liadh Ní Riada promet d’initier un dialogue citoyen sur l’unification de l’Irlande.

www.lefrancophoneplus.com

Posté par lefrancophone à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2018

Suède : Statement, un festival où les hommes sont personae non gratae

Le Francophoneplus 17 septembre 2018

Par Jean Bonsenge

 Statement Festival 2018

La comédienne Emma Knyckare et ses co-équipiers ont organisé du 31 août au 1e septembre 2018 à Gothenburg un festival où les hommes sont indésirables. En sa première édition le festival a comme leitmotive une opposition aux violences faites aux femmes pendant les concerts. Alors que les hommes sont personae non gratae, les transgenres eux, sont les bienvenus. Les féministes radicaux applaudissent. Ceux qui défendent le principe de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes crient à la discrimination basée sur le Genre.  La 4e vague féministe qui lutte contre le sexisme de la vie quotidienne en faisant usage de l’ internet poursuit son bout de chemin.  À titre de rappel, la 3e vague féministe défendait les droits des minorities sexuelles en se basant sur le principe d’intersectionnalité, la 2e vague féministe quant à elle réclamait le droit de disposer de son corps, et la 1e vague féministe concernait le droit de vote. En tout état de cause le dialogue demeure la voie par excellence pour juguler la problématique des violences sexuelles et basées sur le Genre.    

Posté par lefrancophone à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

RD Congo : l’heure des adieux a sonné

Le Francophoneplus 17 septembre 2018

Par Jean Bonsenge


Minaku et Kengo 2018

Joseph Kabila, le chef de l’Etat congolais avait fait ses adieux au peuple Congolais lors de son allocution sur l’état de la nation devant le Parlement réuni en congrès, le 19 juillet 2018. L’ouverture de la dernière session parlementaire le samedi 15 septembre était l’occasion pour les deux présidents de deux chambres de présenter leurs adieux aux députés et aux sénateurs. Pour Aubin Minaku, le président de la chambre basse, le travail abattu tout au long de cette législature a concouru au salut du peuple Congolais. Quant à Léon Kengo Wa Dondo, président du sénat la paix et la sécurité reposent sur la démocratie. Les nouveaux députés et sénateurs seront connus après le scrutin prévu le 23 décembre prochain.
 
www.lefrancophoneplus.com

Posté par lefrancophone à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2018

RD Congo-présidentielle : Ifoku Marie Josée « j’ai beaucoup d’avantages à me présenter comme femme »

Le Francophoneplus 14 septembre 2018
Par Jean Bonsenge

Candidate a la PR 2018 Mj Ifoku

La Candidate Présidente de la République, Madame Ifoku Marie Josée, est montée au créneau pour fustiger l’attitude de la CENI qui l’avait déboutée en premier lieu pour faute de nationalité d’origine concernant sa candidature, alors que selon elle, son dossier était complet. Elle remercie les juges de la Cour constitutionnelle pour avoir dit le droit et l’ont réhabilitée dans ses droits. A ses détracteurs, artisans de la subjectivité politique mal saine, l’assimilant à une fabrique de la majorité présidentielle, elle leur retorque : « je n’ai jamais rencontré le président de la République Mr Joseph Kabila, je le vois comme vous tous à la télévision, donc en aucun moment je me suis levée pour appuyer la majorité présidentielle et sûrement pas le candidat dauphin de la majorité …», dans un élément sonore de l’interview qu’elle a bien voulu accorder à la radio onusienne : Radiookapi.net. Elle est donc une candidate autonome sous le label AENC (Alliance des élites pour un nouveau Congo), son parti politique. Madame Ifoku a un parcours personnel qu’il faudra découvrir et se dit avoir beaucoup d’avantages à se présenter comme femme dans la course présidentielle à prédominance masculine. Il faudra noter que les femmes s’inspirent des valeurs intrinsèques du domaine privé et les amènent à la gestion de la chose publique, et elles sont quasiment moins corruptibles que les hommes du fait de la double sanction qu’elles pourraient recevoir de la société dans laquelle elles évoluent et du système judiciaire de la juridiction dont elles sont justiciables. Placer une femme à la tête du Congo est un moyen efficace pour la lutte contre la corruption politique qui a gangréné le pays depuis son accession à la souveraineté nationale et internationale, le 30 juin 1960 jusqu’à ce jour. Il est donc temps de faire un jumelage entre la subjectivité politique et la subjectivité personnelle enfin de faire bon usage de tous les talents que regorgent la République.

Posté par lefrancophone à 00:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 septembre 2018

La Chine s’éloigne de la RDC

Le Francophoneplus 06 septembre 2018

Par Jean Bonsenge

Sommet Chine-Afrique 2018

Du 3 au 4 septembre plusieurs chefs d’État Africains et leurs conjoints ont eu l’honneur d’être accueillis à Pékin par leur homologue chinois Xi Jinping dans le cadre du 7e Forum sur la Coopération Sino-africaine (Focac). Pour des raisons non encore élucidées, les chefs d’État du Swaziland et de la RDC n’ont pas effectué le déplacement de Pékin, pour assister à ce 3e Sommet. D’autres sources épiloguent sur des petits malaises diplomatiques concernant la République démocratique du Congo, qui s’est contentée d’envoyer un délégué.  Il sied de rappeler qu’au mois de juillet dernier le président chinois avait effectué sa 4e tournée africaine en passant par Dakar, Johannesburg, Port-Louis et Kigali sans passer par Kinshasa. L’homme fort de l’Empire du Milieu avait consacré son mini-périple africain sur le développement de son leadership politique et stratégique. Il y a 5 ans, Mr Xi avait visité le Congo-Brazzaville, l’Afrique du Sud, et la Tanzanie, pour déclencher son processus du développement sino-africain, sans visiter Kinshasa. On note tout de même que, en dépit de ne pas être au menu d’une visite de la direction du pouvoir chinois, la RDC a quand-même bénéficié d’un financement à hauteur de 9 milliards de dollars en 2007.  Le délégué de la RDC au 7e Focas devait solliciter auprès de la Chine le financement du barrage du Grand Inga, rapporte jeuneafrique.com.  L’éloignement de plus en plus de la Chine de la RDC empiète la politique extérieure et la RDC devra revoir ses tires, à moins qu’elle table sur sa souveraineté, son émancipation et sa fierté nationale.

 

Posté par lefrancophone à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2018

RD Congo-présidentielle : soutient tous azimuts à la seule candidature féminine à la magistrature suprême

Le Francophoneplus, 04 septembre 2018

Par Jean Bonsenge


Candidate a la PR 2018 Mj Ifoku

Réhabilitée dans ses droits par la Cour constitutionnelle Madame Ifoku Marie Josée est la seule femme qui a osé briguer un mandat à la plus haute fonction de l’État. Elle figure désormais sur la liste définitive des candidats présidents de la République pour le scrutin présidentiel de décembre 2018 dont la publication par la CENI aura lieu le 19 septembre. Etant donné qu’elle est la seule candidate à s’engager dans ce pari à dominance masculine, elle mérite un soutien tous azimuts de plus 50 % de la population congolaise et des hommes qui militent pour la masculinité positive. Elle s’y engage en premier lieu comme représentante des femmes et de leurs intérêts. En second lieu, en sa qualité de présidente de l’Alliance des Elites pour un Nouveau Congo (AeNC) elle défendra certes les intérêts de tout le peuple Congolais y compris ceux des hommes si elle est élue présidente de la République. Mais gare à cette rhétorique misogyne qui dit que les femmes ne votent pas pour les femmes, qu’elles ne représentent pas les femmes, que leurs problèmes ne sont pas si importants que ceux d’intérêt collectif, qu’elles ne s’intéressent pas à la politique, et qu’une fois aux affaires de l’État, elles ne défient pas le système en lui-même. Ce genre de discours constitue un hiatus dans la réalisation de la parité homme-femme, telle que prévue dans la constitution, et de la vraie démocratie. 

www.lefrancophoneplus.com 

 

Posté par lefrancophone à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2018

Irlande : une motion de censure en perspective contre le ministre Eoghan Murphy

Le Francophoneplus 03 septembre 2018

Par Jean Bonsenge

Minister For Housing Ireland

Sinn Féin peaufine une motion de censure contre Eoghan Murphy, ministre de l’Habitat (Minister for Housing). La motion sera accompagnée d’une autre contre la proposition de fermeture de 159 bureaux de poste dans les milieux ruraux par le gouvernement de Leo Varadkar, premier ministre de l’Irlande. Les parlementaires de ce parti de l’opposition qui siègent à Oireachtas (chambre basse du parlement irlandais), ceux de l’Assemblée de l’Irlande du Nord et ceux du Parlement Européen accompagnés des stratèges du parti se réunissent au Comté Cavan ce lundi 3 septembre pour débattre de la motion et de bien d’autres points notamment la prochaine loi de finance, la restauration du partage de pouvoir en Irlande du Nord ainsi que le Brexit. Cependant Fianna Fáil, l’autre parti de l’opposition, n’émet pas sur la même longueur d’onde que Sinn Féin, son leader Micheál Martin est monté au crénon à la radio nationale, RTÉ pour dire que son parti n’apportera aucun soutien à une quelconque motion contre le ministre Murphy.  Toutefois, Mr Martin se dit désappointé par la politique gouvernementale sur la santé et l’habitat et propose qu’une enveloppe supplémentaire soit allouée à ces secteurs sur le budget. Aussi le gouvernement devra établir un programme d’habitation accessible à tous. Les jeunes payent des sommes exorbitantes pour leurs loyers et rien n’est fait pour améliorer la situation, s’est-t-il indigné.

Posté par lefrancophone à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2018

RD Congo : l’insécurité bat son plein à Mbandaka (Equateur)

Le Francophoneplus 2 septembre 2018

Par Jean Bonsenge

Mbandaka

Dans une ville où l’électrification est quasi-inexistante depuis des décennies, les inciviques communément appelés, dans la langue locale, « Kuluna », profitent de la tombée de la journée pour commettre leurs forfaits : vols à main armée, viols, agressions physiques.  Tout ceci se passe sous l’œil impuissant de l’autorité locale et avec impunité. Désemparé Mr Boloko Bolumbu Bobo, l’actuel gouverneur de la province de l’Equateur fait appel aux jeunes des comités locaux d’autodéfense, parmi d’autres mesures, de monter des veillées nocturnes dans leurs quartiers respectifs pour faire face à la recrudescence de l’insécurité dans la capitale de la province, moyennant une motivation : sucres, café, sifflets. La victime qui a requis l’anonymat pour peur de représailles a été la cible d’un cambriolage nocturne opéré par ces hors-la-loi, il y a deux semaines. Ils ont tout pris de chez elle, les marchandises pour son petit commerce et les biens de la maison. Elle a été violentée par ces bandits et s’est retrouvée à l’hôpital pour recevoir des soins. Le 1er juin 2017, les Mbandakais ont brillé vif deux Kuluna suite à leurs crimes et aussi aux propos qu’auraient tenus Tony Bolamba alors gouverneur de l’époque : « l’insécurité sévit partout dans le monde, même à New-York » aurait-il déclaré à la population. Face à l’incapacité de l’État d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, l’intervention de la diaspora congolaise originaire de l’Equateur s’avère nécessaire. Par exemple, mettre en place des projets d’électrification de la ville, et de réinsertion des jeunes désœuvrés dans la société.  Les prochains élus du peuple des élections du 23 décembre 2018 devraient formuler des politiques qui puissent rétablir l’autorité de l’État et lutter contre la criminalité dans la ville et dans la province d’une manière intégrale.  

Posté par lefrancophone à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2018

Irlande : Visite officielle Donald Trump

Le Francophoneplus 1er septembre 2018

Par Jean Bonsenge


His E Mr Trump

Le président des Etats-Unis d’Amérique effectuera une visite officielle de deux jours en Irlande le 12 novembre prochain. En provenance de Paris après sa participation à la commémoration du centenaire de l’Armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale de 1914-1918, l’homme fort du pays de l’oncle Sam va s’entretenir avec les autorités du pays, le président de la République Michael D Higgins et le premier Ministre Léo Varadkar. Le chef du gouvernement irlandais salue la visite de Mr Trump : « Ça sera l’occasion de continuer avec les échanges qui ont eu lieu à la maison Blanche en mars dernier : migration, commerce, réchauffement climatique et les questions relatives aux droits de l’homme », a-t-il déclaré. En revanche, l’opposition appel à une marche de protestation contre la visite du président des Etats-Unis. Eamon, leader de Green Party appel aux marches de protestation à travers le pays ; Brendan Howlin, leader de Labour Party lui aussi souscrit à l’appel aux marches : « Donal Trump n’a démontré aucune empathie ni à la démocratie ni aux droits de l’homme » ; le Sénateur Aodhán Ó Ríodáin : « Mr Trump est un homme politique très dangereux et divisant ». Il sied de rappeler que le 19 juin dernier, les Etats-Unis ont claqué la porte du Conseil des droits de l’homme, qu’ils qualifient de protectorat des auteurs de violations des droits de l’homme, notamment le Venezuela, la Chine, l’Egypte, l’ Iran et la République démocratique du Congo.  Mr Trump passera une journée à Dublin, la capitale du pays avant de se rendre dans son domaine Trump International Hôtel & Golf Links à Doonbeg, situé à la Comté Clare à l’ouest.

 

 

Posté par lefrancophone à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]