Le Francophoneplus 27 août 2018

Par Jean Bonsenge 

bureau-ceni-nangaa-250818-800px

La CENI a publié ce vendredi 24 août la liste provisoire des candidats en lice pour les élections présidentielle et législatives du 23 décembre 2018. Sur les 25 candidatures à la magistrature suprême, six ont été déboutées de la course. ll s’agit de Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Christian Badibanga, Antoine Gizenga, Jean-Paul Moka et Marie Josée Ifoku. Conformément à la loi électorale les candidats peuvent faire recours de la décision de la CENI auprès de la Cour constitutionnelle dans le délai imparti. La CENI motive sa décision de recaller les six candidatures pour des raisons diverses : condamnation pour subornation des témoins par la Cour pénale internationale pour le premier candidat, conflit d’intérêts dans sa formation politique pour le second, double nationalité pour le suivant, imitation de la signature du candidat par les tiers pour le quatrième, versement de caution non exécutée pour le cinquième et identité congolaise non établie pour la dernière, qui est d’ailleurs l’unique femme. Les raisons sus-évoquées, par la CENI, sont purement bureaucratiques et surmontables. La quasi-totalité des candidats présidents de la république recallés évoquent plutôt une motivation politique de la part de la CENI. La publication de la liste définitive est fixée au 19 septembre prochain.  « L’oiseau rare », Félix Tshisekedi sa candidature a été retenue en dépit de l’intox centrée sur son cursus scolaire et académique relayée par les médias avant la publication de la liste provisoire. Vital Kamerhe et Martin Fayulu sont parmi ceux dont leurs candidatures ont été validées par la CENI.