Le Francophoneplus, 04 septembre 2018

Par Jean Bonsenge


Candidate a la PR 2018 Mj Ifoku

Réhabilitée dans ses droits par la Cour constitutionnelle Madame Ifoku Marie Josée est la seule femme qui a osé briguer un mandat à la plus haute fonction de l’État. Elle figure désormais sur la liste définitive des candidats présidents de la République pour le scrutin présidentiel de décembre 2018 dont la publication par la CENI aura lieu le 19 septembre. Etant donné qu’elle est la seule candidate à s’engager dans ce pari à dominance masculine, elle mérite un soutien tous azimuts de plus 50 % de la population congolaise et des hommes qui militent pour la masculinité positive. Elle s’y engage en premier lieu comme représentante des femmes et de leurs intérêts. En second lieu, en sa qualité de présidente de l’Alliance des Elites pour un Nouveau Congo (AeNC) elle défendra certes les intérêts de tout le peuple Congolais y compris ceux des hommes si elle est élue présidente de la République. Mais gare à cette rhétorique misogyne qui dit que les femmes ne votent pas pour les femmes, qu’elles ne représentent pas les femmes, que leurs problèmes ne sont pas si importants que ceux d’intérêt collectif, qu’elles ne s’intéressent pas à la politique, et qu’une fois aux affaires de l’État, elles ne défient pas le système en lui-même. Ce genre de discours constitue un hiatus dans la réalisation de la parité homme-femme, telle que prévue dans la constitution, et de la vraie démocratie. 

www.lefrancophoneplus.com